Dyslexie un don ! Blog de la COP pour parents d’enfants dyslexiques


Diagnostic et accomodements
juin 24, 2007, 7:55
Filed under: Archives des échanges par E-Mail

 Diagnostic et accomodements

 

Décembre 2006 

 

Bonjour

Merci pour ces précieuses informations.

Félicitations à ta fille pour son courage et ses succès,

Je me permets de transférer ce message à la dizaine de membres

de la CoP.

Je retiens qu’il est important d’avoir la dyslexie de diagnostiquer

de façon formelle.

Une fois cette importante étape de faite des accommodements

sont possibles. (Merci des avoirs listés)

  Bonjour, Voici la publicité pour un dictionnaire qui pourrait bien aider les enfants dyslexiques. Je ne le connais pas personnellement mais des enfants que je connais s’en servent.Comme je l’avais déjà dit ma fille est dylexique et a été évaluée cet été par le CENTAM à Montréal. Dylexique avec disorthographie quasi irrécuppérable, plus un déficit d’attention. Elle finit son CEGEP dans les temps et entre à l’université en janvier. Un petit plus, elle a droit à un preneur de note, de ne plus voir ses fautes d’orthographe comptées pour les cours autre que le français, le double d’heures pour les examens et un accompagnateur qui lui montre ses fautes lors de ces examens. De plus, elle a fait une demande à l’université pour avoir un ordinateur portable payé par le gouvernement. Cet avantage existe aussi à tous les niveaux scolaires, il suffit d’en faire la demande à la direction d’école qui elle a les formulaires pour remplir. Profitez-en car cela va aider vos enfants.

Sur le site des rentes du québec, il ya aussi possibilité d’avoir une rente pour enfant handicapé (très difficile) et les informations pour la déduction fiscale.

  

Bonjour,

>

> Constat: Lorsque mon fils était en 3 ième année, je me suis fait dire qu’il

> faut le diagnostiquer par un ortho-pédagogue pour la dyslexie… depuis

> environ un an, ma commission scolaire Marie-Victorin de Longueuil me dit que

> ce doit être maintenant un orthophoniste (donc mon évaluation de

> l’ortho-pédagogue au coût de plusieurs centaines de dollars ne vaut plus

> rien).

> D’autant plus qu’à Longueuil, il y a une forte pénurie d’orthophoniste. Le

> formulaire à remplir pour avoir droit à un PC demande la recommandation

> signée d’un orthophoniste ou audiologiste.

>

> ===> J’aimerais savoir si ce phénomène est seulement dans ma ville ou si

> c’est généralisé au Québec ?

>

> ===> Pouvez-vous me fournir les démarches faites pour avoir un preneur de

> note et un accompagnateur ? Est-ce des personnes de l’école ou des gens de

> votre famille ? Est-ce possible d’avoir plus de détails autour de ce point

> important (car au niveau primaire, ils veulent que les parents s’impliquent

> mais rendu au secondaire c’est le phénomène inverse, les écoles fuient les

> parents comme la peste !!!)

>

> C’est super intéressant, parce que des fois on ne voit plus la lumière au

> bout du tunnel et vous nous ramenez un peu d’espoir. Un gros merci et bonne

  

Bonjour

 

Je ne sais pas, moi non plus, quel genre d’évaluation de la dyslexie est légalement reconnu ?

 

Mais, dans le cas de ma fille, ce fut par une psychologue. Et ce fut cher et long.

 

C’est quand même pas normal.

 

Il devrait y avoir une facon plus rapide, pas cher et reconnu d’avoir ce diagnostique si important de dyslexie.

 

Cordialement,

  Bonjour à tous,

L’évaluation reconnu pour diagnostiquer un dyslexique doit être fait par un
orthophoniste. Je suis proche de ce milieu est c’est vraiment la bonne
information. Cette règle est en vigueur depuis environ un an et demie.

Je vous ai pas redonné de mes nouvelles, je suis tellement occupée justement
à accompagner mes enfants dans leurs apprentissages et …
J’ai un enfant dyslexique de 15 ans (secondaire 4) , un enfant dysphasique
(secondaire 1) et 3 autres qui ont aussi leurs besoins.

 

Bonjour,

 

Les orthophonistes et les neuropsychologues sont reconnus pour évaluer votre enfant.J’ai des adresses et numéro de téléphone à tous les prix chez moi.Je vous reviens sur cela.

  

Bonjour,

 

La question de l’évaluation suscite un grand intérêt.

Cela donne un élan à notre communauté de pratique.

La participation n’est pas obligatoire.

Vous y aller quand cela vous plaît.

La fréquence est tout à fait à votre choix aussi.

Je conserve les messages qui pourront être mit en archives, en base de données pour des nouveaux membres.

 

Pour les tests de dyslexie; ne devraient-ils pas être gratuits et obligatoires pour tous, au début de l’élémentaire ?

 

Aussi, j’ai remarqué que si le résultat tend vers la dyslexie, après avoir éliminé toute les autres possibilités, on fini toujours quand même par y accoler le fameux : « avec léger déficit de l’attention… ». Quand si facilement cette épée de Damoclès tombe cela = toujours l’obligation de prise de médicament. Les seuls à profiter de cela sont les Cie pharmaceutiques.

 

On souffre tous de déficits de l’attention à un moment ou à un autre dans une journée, dyslexique ou pas. Et si c’était une forme d’expression essentielle ? Quel malheur de l’étouffer. Je pense ici à Joni Mitchell, qui lorsqu’elle était inspirée pour une chanson, entrait presque dans une transe, où personne ne pouvait lui parler tellement son attention était ailleurs. Alors, avoir drogué ce talent aurait été une grande perte pour l’humanité.

  


3 commentaires so far
Laisser un commentaire

Le manque de services pour venir en aide aux enfants dyslexique m’étonne. Ces enfants n’ont qu’un besoin minime d’aide quand on intervient tôt. Mais sans aide ils seront en échec toute leur vie. Comment se fait-il que le ministère de l’éducation ne comprenne pas cela? Y a -t-il quelqu’un pour me l’expliquer.

Commentaire par Wildy Lapointe

Bonjour Monsieur Lapointe,

C’est vrai ce que vous dites :
« Le manque de services pour venir en aide aux enfants dyslexique m’étonne. Ces enfants n’ont qu’un besoin minime d’aide quand on intervient tôt. Mais sans aide ils seront en échec toute leur vie. »

Une situation, qui s’explique mal en effet, qui manque de sens pratique et qui a de graves conséquences.

Si je peux me risquer à donner une explication :
• je crois, que c’est une vision à court, un expédient au sous-financement du système d’éducation au Québec.
• c’est plus facile, de mettre tous les enfants, qui ne rentrent pas dans le cadre strict du système actuel, dans omni-inclusive : « déficit de l’attention », et de leur demander (quand ce n’est pas de les forcer) à prendre du Ritalin. Comme ça, les Cies pharmaceutiques, s’en mettent plein les poches et peuvent continuer à financer les parties politiques, qui sont portés au pouvoir (au ministère de l’Éducation entre- autre, dans ce cas-ci)

Dans le système d’éducation actuel, avec le nivellement par le bas et la promotion de la médiocrité, j’ai l’impression, qu’une 10ieme année c’est l’équivalent de la 4ieme année, il y a 40 ans.
Donc, que certains soient dyslexique, et n’apprennent pas dans le système actuel, cela contribue à une baisse des moyennes et accomplit l’objectif de garder la population ignorante : cela fait de meilleurs consommateurs et des ouvriers pas chers et obéissants en plus !

Commentaire par talent3d

Great share Thank you !😉 minieolico come to see our website : minieolico

Commentaire par minieolico




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :